mardi 23 juin 2009

troisième jour d'été -
je me brosse les dents
perdue dans mes réflexions

je me rince la bouche
je regarde le miroir
et pense à l'Absurde

terceiro dia de Verão-
lavo os dentes
perdida nos meus pensamentos

enxaguo a boca
olho para o espelho
e penso no Absurdo

3 commentaires:

myra a dit…

je crois qu'en fin de compte tout est Absurde, mais c'est comme cela, rien a faire que continuer a vivre dans l'absurde et si possible, etre soi-meme un peu absurde:)))
bises, myra

ma grande folle de soeur a dit…

pour ça tu peux compter sur moi ;)) baci

Dinis Lapa a dit…

É caso para dizer: "A pensar na morte da bezerra". Brinco. Por vezes tudo nos é absurdo. Vou muito ao Beckett.