vendredi 30 octobre 2015



Dans l'allée du jardin,
les feuilles mortes voltigent
et tombent une à une,
à chaque souffle de vent.
L'homme aux traits orientaux
contemple paisiblement cette pluie.
Nos pas se croisent,
et foulent ce tapis moiré -
pense-t'il a un haiku?

mardi 20 octobre 2015

La Nature est un peintre sans pinceau


Souffle le vent d’automne
nous sommes vivants et pouvons nous voir
toi et moi
Shiki

samedi 17 octobre 2015

vendredi 16 octobre 2015



livre des Grands Maîtres
à la main -
une fourmi traverse la page

jeudi 15 octobre 2015


The stars are racing
real fast
through the clouds

Kerouac

mercredi 14 octobre 2015

lundi 12 octobre 2015

bátega de água, 
os longos braços da palmeira -
um guarda-chuva improvisado


Souffle le vent d'automne
mais les bogues des châtaignes
sont vertes

Bashô

samedi 10 octobre 2015

Dois pardais debicam, inquietos,
os frutos ressequidos, esquecidos
nos ramos da figueira e, num pronto,
desaparecem em voo.
Lá fora, rebenta um estrondoso aguaceiro.
Grossos pingos escorrem pela vidraça.
A chuva adensa-se, ao longo da tarde.
Por fim, acalma-se e tornam umas horas
de sol, antes do cair da noite.
Assim correm os dias,
que não deixam rasto na poeira do caminho.

vendredi 9 octobre 2015



Profond l'automne -
mon voisin
comment vit-il?

Bashô

Appuyé contre l'arbre nu
aux rares feuilles
une nuit d'étoiles

Shiki

samedi 3 octobre 2015



tel un bout de bois flottant
à la dérive sur l'océan -
la plage semble si lointaine

vendredi 2 octobre 2015

C’est le Dixième Mois -
nulle part je ne vais
personne ici ne vient

Shôhaku

jeudi 1 octobre 2015


o Assombro -
conseguir sobreviver nesta esfera
povoada de merceeiros