jeudi 15 mars 2007

La Voie -
sentier à suivre
contre la barbarie de notre monde.


Ma voix d'enfant
tout juste perceptible.
Murs épais.


Mon désir de femme -
assouvi entre tes draps,
et tes bras.


Décision -
volition sans cesse ajournée.
Tes yeux profonds.


Ta voix -
sentier à suivre
chemin quelque peu déviant.



Nuit froide -
le printemps enjambe
l'hiver

2 commentaires:

armando a dit…

Cada mais mais refinado, cada vez mais intenso, cada vez melhor.

Continua.
bjs

ma grande folle de soeur a dit…

Grazie,
quero ler mais teus tb!
a inspiração vem-me dos grandes mestres... que pena já n serem deste mundo ou q sorte para eles!
bj
até breve
lu